Les données sont le troisième panneau du triptyque qui constitue un système d’information, selon nous.
Les ordinateurs exécutent des programmes. Ces programmes manipulent des données. Sans ces données votre entreprise ou votre association n’existe pas : données commerciales, comptables, métiers…

Ces données peuvent être organisées : dans des fichiers structurés, des bases de données, des annuaires … Dans ce cas leur exploitation s’en trouve facilité : nous savons où les trouver, qu’elles sont exactes, actuelles, uniques, justes, pertinentes. Elles peuvent aussi être désorganisées : informations contenues dans un fichier multimédia (fichier sonore, vidéo, diapositives, images…), dans des fichiers issues d’outils bureautiques (traitements de texte…), dans un email, dans une page Internet enregistrée dans les favoris de votre navigateur Web… Bref, cette donnée dite « non structurée » est extrêmement énergivore car pour la retrouver, s’assurer que c’est bien celle que l’on cherche, s’assurer qu’elle est encore exploitable (vraie, correcte…), cela demande du temps et donc des efforts à vos machines.

GreenSource élabore un référentiel précis sur les moyens efficaces de structurer les données d’une société. Quel est le moyen le plus judicieux à adopter selon le volume de ces données, l’utilisation qui en est faite (principalement écriture si elles sont vouées à évoluer souvent, ou principalement en lecture si elles sont constantes), la sensibilité de ces données, la nécessite ou non de gérer une accessibilité simultanée massive, comment vont elles être exploitées (programmes, logiciels clients…)  … etc… Nous y reviendrons dans notre fil d’actualité. Là encore, une importante économie d’énergie et une considérable réduction de l’empreinte environnementale de l’informatique peuvent être réalisées.